Representations et ajustement psychosocial dans l'infertilite

Membres de l'équipe

J. Deninotti; S. Le Vigouroux; E. Charbonnier

Collaborateurs

N/A

Financement

N/A

Dates

N/A

Résumé du projet

Cette thèse se propose de mettre en évidence des représentations jusqu’ici peu étudiées, celles de l’infertilité. Plus précisément, elle propose un apport nouveau à la littérature, en étudiant l’application du modèle d’auto-régulation de Leventhal (1980) à l’infertilité. Nos différentes études permettront de dépeindre plusieurs caractéristiques de l’infertilité à travers ses conséquences psychosociales (la stigmatisation, les symptômes anxio-dépressifs, l’impact sur la qualité de vie et sur l’affectivité des individus). L’étude de l’ajustement psychosocial (les stratégies d’ajustement, l’ajustement dyadique) permettra de participer à la réduction des risques psychosociaux, ainsi qu’à l’amélioration de l’information et de la prise en charge psychologique autour de cette problématique. Cette thèse s’articule autour de trois objectifs principaux : 1. L’étude des représentations de l’infertilité; 2. L’étude de l’application du modèle d’auto-régulation à l’infertilité; 3. L’étude de l’évolution des différentes composantes du modèle d’auto-régulation au cours d’un cycle d’assistance médicale à la procréation (AMP).